Dimanche 25 mars

à 10 h 00
EU/1940
DESSIN ANIMÉ – VF
à partir de 7 ans
durée 2 h 05

16 / FANTASIA

Un film de Walt Disney Animation Studios
Film présenté par Agnès Rabaté, programmatrice cinéma jeune public.

Troisième long-métrage d’animation des Studios Disney, sorti à la fin de l’année 1940, la production de Fantasia a débuté peu après Blanche-Neige et les sept nains (1937) en parallèle à celle de Pinocchio. Ce film est une expérimentation sans dialogue (excepté le chef d’orchestre et Mickey Mouse), un concept de programme musical dont le but est d’illustrer ou d’accompagner avec l’animation des thèmes de la musique classique. Huit extraits musicaux, joués pour la plupart par l’orchestre de Philadelphie sous la direction de Leopold Stokowski, en composant les sept séquences animées. Le film reçut deux Oscars d’honneur en 1942 : le premier pour « pour l’exceptionnelle contribution des Studios Walt Disney envers l’avancement de l’utilisation du son dans les films cinématographiques par la production de Fantasia », le second à Léopold Stokowski et ses collaborateurs « pour leur unique performance dans la création d’une nouvelle forme de musique visualisée dans la production de Walt Disney, Fantasia, élargissant de ce fait la portée du film cinématographiques comme divertissement et comme forme d’art. »

Wikipédia


à 20 h 30
DOCUMENTAIRE
durée 1 h 22

17 / AMERICA


Un film de Claus Drexel
Film présenté par Camille Girard, programmateur de Retours vers la futur.

Novembre 2016 : les Etats-Unis s’apprêtent à élire leur nouveau président.

AMERICA est une plongée vertigineuse au cœur de l’Arizona, à la rencontre des habitants d’une petite ville traversée par la Route 66, les héritiers cabossés du rêve américain qui nous livrent leurs espoirs et leurs craintes. Extraordinaire documentaire. On y voit, lmés en Arizona, par un Claus Drexel attentif et, par moments, stupéfait, des électeurs de Donald Trump, quelques semaines avant son élection. La lumière, due à Sylvain Leser, est superbe. Et face à l’objectif dé lent des jeunes, des vieux, tous nostalgiques de la grandeur passée de l’Amérique. Et fans d’armes de toutes sortes, qu’ils exhibent avec erté et soignent comme leurs propres enfants… Le réalisateur avait déjà signé un lm sur des sans abri perdus dans un Paris nocturne, indifférent et beau (Au bord du monde). AMERICA est plus mordant mais tout aussi tendre. Même si c’est un pays inconnu et effrayant qui surgit soudain devant nous.

(Pierre Murat) 



à 17 h 00
CRÉATION VISUELLE & PROJECTIONS
durée 40 min.
à partir de 8 ans

18 / CINÉ-LIVE SIXTEEN


Création visuelle & projections : Chris Raclet et Nicolas David

D’abord, on entend le souffle puis le cliquetis des machines. Les images dé lent au gré des manipulations des deux projectionnistes de part et d’autre de la scène. Sur les écrans, lms en 16 mm et diapositives s’entremêlent pour dessiner les contours d’un univers visuel, rêvé et spontané, porté d’un bout à l’autre par les créations sonores des trois musiciens.
Les images apparaissent, se tordent et se réinventent, elles dialoguent avec la musique, se laissent manipuler avant d’inspirer à leur tour les envolées sonores.

Sixteen s’inscrit dans la lignée de projets transdisciplinaires questionnant l’interaction images/sons pour composer une expérience onirique à double sens, un songe aussi énigmatique qu’envoûtant.

Musique : Julien Chevalier (La Terre Tremble !!!), Pierre Marolleau et Leo Prud’homme (Fat Supper).

Publicités