Cycle RE(voir)…

Re(voir)… Et ça vous fait rire ? 

17 octobre 2017 : 

tombeur-de-ces-dames6Antoine Royer, rédacteur à DVD Classik et chroniqueur cinéma présente

Le tombeur de ces dames

de Jerry Lewis

The Ladies Man, États-Unis, 1961, 1h35, VOST, avec Jerry Lewis, Helen Traubel

Quand Herbert H. Heebert surprend sa fiancée dans les bras d’un autre, il décide de renoncer aux femmes. C’est alors qu’il est engagé comme homme à tout faire dans un foyer de jeunes filles.

 

7 novembre 2017 : 

JDF45_0

Emmanuelle Marcelot, en charge de la programmation répertoire, présente

Jour de fête

de Jacques Tati

France, 1949, 1h18, noir et blanc, avec Jacques Tati, Guy Decomble

Un petit village de province prépare sa fête patronale. Les enfants se réjouissent et les adultes s’affairent tandis que les forains installent leurs attractions. Gentil mais maladroit, François, le facteur, offre à tout le monde une aide embarrassante. Le grand jour venu, François voit dans une baraque foraine un documentaire sur la poste aérienne aux États-Unis. Piqué au vif par les quolibets, il annonce son intention de faire une tournée « à l’américaine » et s’élance aussitôt sur son vélo.

 

16 novembre 2017 :

fb310d36f31f907c20b691bff8e42c41

Antoine Royer, rédacteur à DVD Classik et chroniqueur cinéma présente

Il Boom

de Vittorio De Sica

Italie, 1963, 1h29, VOST, avec Alberto Sordi, Gianna Maria Cannale, Ettore Geri

Marié à Silvia, Giovanni Alberti se lance dans les affaires et mène un train de vie luxueux. Mais il s’endette et se retrouve bientôt assailli par des difficultés financières. Il tente, sans succès, d’emprunter de l’argent à un entrepreneur important. L’épouse de celui-ci lui propose alors un marché invraisemblable : que Giovanni échange son œil valide contre l’œil de verre de son mari…

 

 

22 novembre 2017 : 

0_f257f_9944ae7a_orig

Emmanuelle Marcelot, en charge de la programmation répertoire, présente

Le Grand Blond avec une chaussure noire

d’Yves Robert

France, 1972, 1h30, avec Pierre Richard, Mireille Darc, Jean Rochefort, Bernard Blier.

Francois Perrin, arrive a Orly avec aux pieds une chaussure jaune et l’autre noire. Une aubaine pour Perrache, adjoint du colonel Toulouse, chef d’un service secret, que ce jeune violoniste fantasque. Il le choisit, pour jouer à ses dépends, le rôle d’un redoutable espion international. Toulouse, las de défendre sa place contre son très ambitieux adjoint Milan, a décidé de s’en débarrasser une fois pour toute, en le lançant sur une fausse piste.

 


Week-end RE(voir)… 

8, 9 et 10 décembre 2017 : (Renseignements – réservations : 02 54 60 18 75)

RE(voir)… Jean Rouch

Vendredi 8 décembre à 20 H, entrée libre – Pour ouvrir le week-end consacré à Jean Rouch, l’Apollo vous invite au Café Équinoxe pour venir découvrir un florilège de FILMS ET DES MUSIQUES NIGÉRIENS présentés par Philippe Lecomte.

Samedi 9 décembre

Chronicle_Of_A_Summer_Rouch_01_Wà 17 H – CHRONIQUE D’UN ÉTÉ 

France, 1961, 1h31, noir et blanc, réalisé avec Edgar Morin

Paris, été 1960. Répondant à diverses questions, un panel de personnes de milieux et d’âges différents s’expriment sur la vie qu’ils mènent. Ouvriers, étudiants, employés : tous font abstraction du micro et de la caméra pour évoquer les préoccupations et les espoirs…

à 19 H 30 – BUFFET sur réservation, au plus tard le 7 décembre, 10 €

LESMAITRESFOUS1à 20 H 45 – LES MAÎTRES FOUS

France, 1956, 29 minutes, couleur

Jean Rouch film la cérémonie dédiée aux Haouka, génies modernes, issus de la mythologie Songhay mais revisités par la réalité coloniale.

 

LA CHASSE AU LION À L’ARC

France, 1967, 1h17, couleur, Lion d’or Mostra de Venice 1965

À la frontière du Mali et du Niger, les hommes vivent en harmonie avec le cosmos. Cependant, il arrive que l’ordre cosmique soit rompu lorsqu’un lion décidé de s’attaquer à une vache…

Dimanche 10 décembre

à 14 H 30 – nous vous proposons de suivre l’intervention de Sandrine Marques consacrée au cinéma de Jean Rouch (durée 2h, entrée libre sur inscription)

à 17 H 30 – MOI, UN NOIR

France, 1957, 1h12, couleur, avec Oumarou Ganda, Petit Toure, Prix Louis Delluc 1958

Le parcours de jeunes immigrés nigériens venus chercher du travail à Abidjan…

Publicités